Journal d'un exile en pays connu

19 juin 2006

vite apparu, vite disparu

pour le bien de mon japonais, j ai decide d arreter ce blog en francais, et en ouvrir un japonais.
Desole pour mes 2 lecteurs,

Le blog est mort vive le blog

Posté par Jean_lalanne à 03:04 - Commentaires [1] - Permalien [#]


08 juin 2006

Recherche d'emploi

...

Je sais meme pas quoi dire a part que je galere, et que je galere

Posté par Jean_lalanne à 16:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Qui serai je a 32 ans ?

Aujourd'hui, deja, j'ai le sentiment que la vie ne m'a pas apporte ce que j'attendais d'elle.
J'ai deja trop vu des amis me tourner le dos, mes reves s'envoler. des amours perdus.
Ce que j'ai vecu depuis mes 16 ans a fait de moi ce que je suis aujourd'hui : pas encore un homme, deja plus un garcon.
8 ans a souffrir, a hair, a devenir amer.
Malgre cela, j'ose encore croire en l'autre, mais cette croyance je la sens vulnerable.
Dans 8 ans, j'aurai surement encore connu tant de deception, mes reves seront surement partis a jamais, des amis m'auront encore tourne le dos.
J'aurai surement perdu tout espoir dans l'homme, on m'aura trop tromper, decu.
32 ans, je n'ose l'imaginer, aurai-je le courage de donner ma confiance a quelqu'un comme elle le fait pour moi aujourd'hui ?
J'espere que oui, j'espere que tout cela n'arrivera pas, que je passerai a travers les filets.

Pour elle

Posté par Jean_lalanne à 16:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Assisse, Seule

J'etais tranquillement assis avec des mis dans ce cafe ou il m'arrive souvent d'y boire une mezzo-mezzo glace, mi-chocolat mi-cafe, quand soudain, je vis arriver au troisieme etage, celui ou j'aime regarder les filles, une jeune femme surement de mon age.

Les cheveux longs teint a l henne, un visage tres type latin, un regard extremement noir qui semble dire " ne m'adressez pas la parole ".

Dans mon matage a peine dissimule, je m apercois que cette jeune femme est a la recherche d'un cendrier, le cafe etant plein, il n y en a plus un seul a la disposition des nouveaux arrivants.

Elle parcourt alors des yeux les differentes tables, surement a la recherche d un visage connu; avant que ce soit mon tour, je porte la main sur le cendrier inutilise qui se trouve devant moi, je le leve afin qu elle puisse le voir.

Ses yeux se posent presque instantanement sur l'objet tant convoite.Elle me sourit, elle m'a sourit ! Surement a-t-elle compris que je l'observais et que j avais detecter ce qui la mettait dans un certain embarras.

Elle s approcha de moi, je sentis mon coeur tournait a chaque pas la placant plus pres de moi, elle prit le cendrier, me sourit de nouveau et me lance un " Thank you " dont je ne pus distinguer l origine de l accent.

060519_2135_001

Posté par Jean_lalanne à 16:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]

STRATOS

http://modernhermes.blogspot.com/

Ici est decrite la vie d un homme seul dans une ville inconnue.
Cet homme, je le connais que depuis 4 mois, mais je sais deja ce qu il a endure, ce qu il endure, ce qu il devra encore endurer.
C est la vie des gens comme nous, qui avons choisi de fuir quelque chose qui nous echappait.
Rester est une folie, rentrer l est encore plus.
Tokyo n est pas la bonne ville pour oublier, cette ville est remplie de gens comme nous qui nous rappelent qui nous sommes.
J espere que malgre cette fatalite, nous arriverons a surmonter.

Pour Stratos, et pour nous, etres perdus dans un monde incomprehensible

Posté par Jean_lalanne à 16:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]

LOUP

Je me suis rendu compte que la vie est basee sur les rencontres que l'on fait par hazard. Ces deux protagonistes sont ouverts a l amitie, aux echanges.
Pourquoi moi je les evite ? Pourquoi je reste toujours plante comme une edelweiss, seul, perdu au milieu de nullepart, a fuir ces rencontres ?
J ai peur de devenir un loup solitaire, les annees passantes je le sens grandir au fond de mes tripes.Il montre ses griffes, ses canines.Un jour il sortira de mes entrailles et je serai perdu.
Dans combien de temps cela arrivera t il ? Quand deviendrais je un etre totalement insociable ? Demain, dans une semaine, dans 3 ans...?
Avant que cela arrive, il faut que je trouve l'antidote, eradiquer ce mal est mon objectif.
Ce qui est contradictoire, c'est que je suis persuade que cette antidote sera une rencontre, une amitie, un amour.
Comment me l'administrer si je le fuis ? Tout le probleme repose ici.

Il faut que j'arrete de fuir, il faut que j'arrete de fuir, il faut que j'arrete de fuir ou je serai perdu.
Va de l'avant, Jean ! Brise ton destin, rencontre la, ta sauveuse, ta douce, celle qui t apportera ce qu'il te manque !
Gueris toi de cette finalite qui t'attend, peu importe le prix que cela te coutera, il ne sera jamais assez par rapport a ce qu'il attend.

Tue le loup,
Egorge le,
Mord le,
Empeche le de sortir.

Posté par Jean_lalanne à 16:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]